23 janvier 2012

Recherche sur internet : une question de méthode

#radar
Les 19 et 20 Janvier le Congrès Marketing Trends se tenait à Venise et c'était aussi l'occasion de présenter une communication un peu ancienne mais auxquelles les évolutions de l'internet redonne un intérêt. L'objet de l'étude porte sur les stratégie de recherche  sur internet.

Les données ont été collectées en 2007 sous la forme de capture d'écran vidéo des recherches motivée par quatre tâche par sujet. Une piste son enregistre les commentaires du sujet au cours de l’exécution de la tâche. L'analyse des séquences d'action, notamment en calculant les probabilités d'effectuer une action en fonction de la précédentes permet de mettre en évidence une double boucle d'apprentissage.

Si la boucle essai-erreur est la plus fréquente, et n'aboutit pas, une autre méthode peut être utilisée. La recherche d'information est donc structuré par un flot de deux types d'évaluation et de décision : les résultats d'une recherche menée avec une certaine méthode, les méthodes elles-mêmes.

Par méthode c'est l'usage de google et les choix de mots clés, ou celui d'une application spécifique, par exemple si la tâche est de trouver un itinéraire, l'emploi de mappy constitue la méthode. Si google search est à l'évidence la méthode utilisée la plus fréquemment et la plus généraliste, des moteurs alternatifs peuvent être employée pour recherche un objet spécifiques. Un livre sera plus simple à trouver sur google books, une image dans Flickr, une actualité dans twitter.

Les méthodes de recherche tendent à se diversifier et à se spécialisées. Et c'est bien là où cette recherche en proposant une méthode d'étude originale est encore d'actualité. Nous sommes dans le monde des apps, ces programmes dédiés à des tâche spécifique, que l'on collectionne sur son écran. Ici le choix de la méthode est un choix d'application. Le problème pour le consommateur est alors celui de la composition de sa collection d'apps et de l'accès dans les Appstores.


Le texte :

Aucun commentaire: