2 août 2008

Anti-Spam : le dépot de garantie

Si le spamming ennuie les consommateurs, il est une menace pour les marketeurs qui y perdent leur légitimité et leur réputation.

La lutte contre les spams peut prendre des formes diverses : il y a d'abord, c'est la solution la plus répandue, les méthodes de filtrage (collaboratif et avec apprentissage), qui éliminent les sollicitations non attendues les plus grossières, mais tendent aussi à éliminer des messages publicitaires plus honorables, au détriment des marketeurs, certains ont pensé aux solutions de taxes, qui élimineraient les spammeurs abusifs.

Certains chercheurs proposent une solution analogue dans ses principes économiques, aux mécanismes de réduction de la pollution tels que les droits d'émission. Le principe s'apparente à un dépôt de garantie, l'émetteur de mail publicitaire déposerait chez un tiers une somme que le destinataire fixe comme valeur de l'intérêt du mail reçu. S'il considère que ce mail est du spam, il touche la somme, celle-ci est rendue à l'émetteur si le courrier n'est pas considéré comme tel. Cette technique prend le nom en anglais d’Attention Bond Mechanism, à traduire peut-être comme "dépôt de garantie attentionnel"?

Un de ces chercheurs, Marshall Van Alstyne, démontre économiquement que cette solution est la meilleure. On suivra avec attention sa démonstration dans la vidéo ci-dessous, ce qui nous permet de surcroît de signaler la collection remarquable dans laquelle elle s'insère (Videolecture).

An Economic Response To Unsolicited Communication - Marshall Van Alstyne



Et pour ceux qui auront trouvé l'exposé trop théorique, la lecture de la page de l'ITU complétera l'analyse du problème. On y trouvera notamment une FAQ instructive sur l'ABM.

Aucun commentaire: