16 septembre 2007

Le mobile réapproprié


Une étude réalisée par le GRIP en 2005, commandée par l’AFOM et relevée ces jours-ci par Le Monde*, se donne comme un très bel exemple d’étude d’une technologie de consommation. Le caractère multidisciplinaire et la méthodologie suivie sont remarquables. La bibliographie précieuses.

Nous la relevons d’autant plus volontiers qu’elle pose assez mieux le problème général des technologies de consommation en notant dans ces conclusions : « …les usages, les représentations et les comportements sociaux du mobile aujourd’hui posaient de façon cruciale la question de la maîtrise (de l’outil, des situations communications, des situations sociales) et la question de la singularité (celle de l’objet et celle de l’usager)… ».

Les deux termes pourraient se réduire à la notion d'appropriation. Une expérience.

---
Voir aussi Pas de globalisation pour le mobile
*
© Le Monde.fr

Aucun commentaire: